PROMENADES ÉCOUTE AU BOIS DES ESSARTS

PROMENADES ÉCOUTE AU BOIS DES ESSARTS

ÉCOUTE À OREILLES NUES ET AVEC DES « LONGUES-OUÏES »

essarts

Pour continuer à entraîner et à affiner notre écoute, nous partons, avec les enfants et Christel, écouter le bois des Essarts, une forêt aménagée de cheminements et d’aires de jeux, située juste en face de l’école. Un terrain tout trouvé pour partir à la chasse aux sons.

Nous ferons trois haltes pour écouter le parc, les deux premières à oreilles nues, la troisième équipée d’objets d(écoute..

Tout d’abord, installer le silence !

Chaque écoute statique durera environ trois à quatre minutes, durée optimum pour garder l’attention concentrée et avoir le temps de s’imprégner de l’ambiance du lieu.

Première halte à l’entrée du parc. La rue adjacente est encore bien présente, on entend également assez distinctement des voix d’enfants de maternelle en récréation dans la cour de l’école. On commente l’écoute. Qu’avons nous entendu? Pouvons nous nommer précisément les sources ? Où se situent les sons ? Quelles sont leurs puissance ? Quels sont ceux qui peuvent en masquer d’autres ? Comment certains bougent-ils ? Comment percevons nous les différents plans sonores ? Entendons nous la réverbération caractéristique de l’espace boisé, des bâtiments sur un côté, comme cet effet acoustique qui nous permet de sentir et presque de mesurer les volumes du lieu ?

Deuxième halte, au centre du parc. On se met en rond, regardant vers l’extérieur et on pratique une écoute yeux fermés.  L’ambiance est plus diffuse, le bruit de la circulation très amorti devient une rumeur au loin, un chantier sur la façade des bâtiments jouxtant le parc prend le devant de la scène sonore… Entend t-on différemment les yeux fermés ? Mieux pour la plupart, plus difficilement pour d’autres. On hésite sur certaines sources sonores (vélos ou poussettes ?). Quels indices peuvent nous aider à les préciser ?

Troisième halte, équipés de « longues-ouïe », différentes trompes monophoniques ou stéréophoniques terminées par un stéthoscope, un casque filtrant… Ces objets permettent de focaliser son écoute en visant un point précis, de grossir certaines sources (le bruit de ses pas sur différents matériaux, des voix, le bruissements de feuillages…). En même temps, il donnent à l’écoute une certaine coloration, parfois une ambiance plus feutrée, assez surréaliste. Ils sont utilisées en alternance avec l’écoute à oreilles nues, comme des objets proposant des modes et des jeux d’écoutes faisant office de catalyseur auriculaire.

IMAGES

arbre1

trompeboi

corface

trompest

casque4

rond24

ronde écouteR

grand cour1

trompe pied4

cone rouge face4

fille cone4

Advertisements

Une réflexion sur “PROMENADES ÉCOUTE AU BOIS DES ESSARTS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s